L’Homme est capable de décrire des choses qu’il n’a jamais vu

L’Homme est capable de décrire des choses qu’il n’a jamais vu, senti ou touché avec l’imagination. C‘est ce qui a permis de coopérer en grand nombre. De ce fait, il n’y a pas de dieux, de pays, de religion, de monnaie, de droits de l’homme, de lois, etc., dans l’univers hors de l’imagination collective.

Il est difficile de cesser de croire en une histoire pour 3 raisons :
1) L’ordre imaginaire habite le monde physique donc difficile de s’en dissocier
2) L’ordre imaginaire représente ce qu’on veut
3) L’ordre imaginaire est intersubjectif : Même si au prix d’un effort surhumain je réussis à libérer mes désirs personnels de l’emprise de l’ordre imaginaire, je ne suis qu’un parmi d’autres. Pour changer l’ordre imaginaire, je dois persuader des millions d’inconnus de coopérer avec moi. Car l’ordre imaginaire n’est pas un ordre subjectif qui existe que dans mon imagination.

Source : Sapiens: Une brève histoire de l’humanité

Leave a Reply

Your email address will not be published.