Gagner en productivité

La théorie du Flow consiste à trouver le bon équilibrage entre ce que tu fais et tes compétences. L’objectif est d’atteindre un état de productivité optimale où tu es tellement concentré dans ce que tu fais que tu prends 2h pour faire un truc qui aurait pris une journée.

Toujours tendre vers cette théorie pour gagner en productivité. Pour ce faire, essayer de remettre en question ce qu’on fait quand on n’avance pas.

Améliorer la productivité

Pour améliorer la productivité, vous allez devoir chercher des indicateurs pour mesurer cette productivité. Attention au choix des indicateurs.

Il vaut mieux passer moins de temps, mais être plus efficace. La productivité n’est pas toujours corrélé avec le temps. Attention à l’utilisation d’applications pour mesurer le temps consacré à une tâche, par exemple.

Source : Deep work : retrouver la concentration dans un monde de distractions

Automatiser, déléguer

Le problème, c’est que mêmes entrepreneurs ne savent pas quand ni comment quitter la scène pour passer du stade artisanal au stade industriel.
Par « industriel », je veux dire une architecture capable de traiter 10 000 commandes par semaine aussi facilement qu’elle peut en traiter dix par semaine. Cela suppose de minimiser vos responsabilités de prise de décision, ce qui vous permet d’être plus libre de votre temps tout en mettant en place les conditions nécessaires pour multiplier vos revenus par deux ou trois sans augmenter le nombre de vos heures de travail.

Source : La semaine de 4 heures

Automatiser des processus

Automatiser des processus via la technologie.
«La première règle de toute technologie utilisée dans une entreprise est que l’automatisation appliquée à une opération efficace amplifiera l’efficacité. La deuxième est que l’automatisation appliquée à une opération inefficace amplifiera l’efficacité.» Bill Gates

Source : La semaine de 4 heures

Être efficace

Être efficace c’est faire des choses qui vous rapprochent de vos objectifs.
Être performant c’est accomplir une tâche donnée (qu’elle soit importante ou non) de la manière la plus économique possible. Exemple : la personne qui vérifie ses courriels trente fois par jour et met au point un système élaboré de règles de dossiers et des techniques sophistiquées pour garantir que chacune de ces broutilles se déplace aussi vite que possible.

Voici deux truismes à ne pas oublier :

  1. bien faire une chose sans importance ne la rend pas importante
  2. ce n’est pas parce qu’une tâche exige beaucoup de temps qu’elle est importante.

Ce que vous faites est infiniment plus important que comment vous le faites. La performance est inutile si on ne l’applique pas aux bonnes choses.

Source : La semaine de 4 heures