Automatiser, déléguer

Le problème, c’est que mêmes entrepreneurs ne savent pas quand ni comment quitter la scène pour passer du stade artisanal au stade industriel.
Par « industriel », je veux dire une architecture capable de traiter 10 000 commandes par semaine aussi facilement qu’elle peut en traiter dix par semaine. Cela suppose de minimiser vos responsabilités de prise de décision, ce qui vous permet d’être plus libre de votre temps tout en mettant en place les conditions nécessaires pour multiplier vos revenus par deux ou trois sans augmenter le nombre de vos heures de travail.

Source : La semaine de 4 heures

Créer la demande est difficile

Créer la demande est difficile. Y répondre est beaucoup plus facile.

  1. Trouvez un marché
  2. Définissez vos clients
  3. Trouvez ou créez un produit pour eux.

Soyez membre de votre marché cible et ne vous lancez pas dans des spéculations hasardeuses sur ce dont les autres pourraient avoir besoin ou envie d’acheter.

« Si tout le monde est votre client, personne n’est votre client »

Si vous avez dans l’idée de créer un produit pour les amoureux de chiens ou de voitures, arrêtez-vous tout de suite. Faire de la publicité pour un marché aussi important coûte cher et vous êtes en concurrence avec trop de produits et trop d’information gratuite. Si vous vous concentrez sur le dressage de bergers allemands, en revanche, le marché et la concurrence se réduisent, et il est moins coûteux de toucher vos clients et plus facile de pratiquer des prix élevés.

Source : La semaine de 4 heures

Automatiser des processus

Automatiser des processus via la technologie.
«La première règle de toute technologie utilisée dans une entreprise est que l’automatisation appliquée à une opération efficace amplifiera l’efficacité. La deuxième est que l’automatisation appliquée à une opération inefficace amplifiera l’efficacité.» Bill Gates

Source : La semaine de 4 heures

Tous les clients ne sont pas égaux

Tous les clients ne sont pas égaux.
Je connais des des vendeurs qui n’acceptent ni les virements Western Union ni les chèques. Ce à quoi certains ne manqueront pas de rétorquer le client : « Mais vous perdez 10 à 15 % de vos ventes ! » Ce à quoi le vendeur répond : « Oui, c’est vrai mais j’évite aussi les 10 à 15 % de clients qui créent 40 % des coûts et dévorent 40 % de mon temps. » Les prospects les plus exigeants et les plus pingres… font les clients les plus exigeants et les plus pingres. Les exclure du jeu est à la fois une bonne décision d’art de vivre et une bonne décision financière. Les clients qui n’aiment pas payer et qui adorent que l’on s’occupe d’eux sont les champions des coups de téléphone interminables

Source : La semaine de 4 heures

Loi de Pareto

Davantage de clients ne signifie pas nécessairement davantage de revenus.
Loi de Pareto : Quelles sont les 20 % de sources qui produisent 80 % de mes résultats ? Identifier les inefficacités en vue de les éliminer et de trouver vos points forts pour pouvoir les multiplier.

Sur plus de 120 clients grossistes, cinq généraient 95 % des recettes. Je passais 98 % de mon temps à courir après les autres. Je travaillais parce que j’avais l’impression qu’il fallait que je fasse quelque chose de 9 h à 19 h. Or ce n’est pas l’objectif, c’est seulement la structure que la plupart des gens utilisent, que ce soit nécessaire ou non. Augmenter le nombre de vos clients n’est pas l’objectif car cela se traduit souvent par 90 % de frais généraux en plus et une misérable augmentation de revenus de 1 à 3 %. J’ai travaillé mes clients les plus rentables, et me suis attaché à augmenter la taille et la fréquence de leurs commandes.

Source : La semaine de 4 heures

Être efficace

Être efficace c’est faire des choses qui vous rapprochent de vos objectifs.
Être performant c’est accomplir une tâche donnée (qu’elle soit importante ou non) de la manière la plus économique possible. Exemple : la personne qui vérifie ses courriels trente fois par jour et met au point un système élaboré de règles de dossiers et des techniques sophistiquées pour garantir que chacune de ces broutilles se déplace aussi vite que possible.

Voici deux truismes à ne pas oublier :

  1. bien faire une chose sans importance ne la rend pas importante
  2. ce n’est pas parce qu’une tâche exige beaucoup de temps qu’elle est importante.

Ce que vous faites est infiniment plus important que comment vous le faites. La performance est inutile si on ne l’applique pas aux bonnes choses.

Source : La semaine de 4 heures

Comprendre les erreurs

Les erreurs d’ambition qui résultent de la décision d’agir/de faire quelque chose sont généralement le fruit d’une information imparfaite : il est impossible de disposer de toutes les données avant de se lancer. Ces erreurs sont à encourager. La chance sourit aux audacieux.
Les erreurs de paresse qui résultent d’un acte de paresse : par peur, nous refusons d’agir pour faire évoluer une situation négative alors que nous disposons de toutes les données. C’est ainsi que les expériences d’apprentissage deviennent des punitions, des relations amoureuses bancales de mauvais mariages et de mauvais choix professionnels des condamnations à la prison à vie.

Source : La semaine de 4 heures

Besoin de faire ce qui effraie

Ce que nous avons le plus peur de faire est ce que nous avons le plus besoin de faire. Ce que nous craignons le plus de faire est généralement ce que nous avons le plus besoin de faire. La réussite d’une personne dans la vie se mesure en général au nombre de conversations délicates ou désagréables qu’elle est prête à avoir.

Source : La semaine de 4 heures

Demander pardon, pas la permission

Lancez-vous et justifiez-vous après.

Les gens rejettent des choses sur une base émotionnelle qu’ils peuvent apprendre à accepter une fois le fait accompli. Si les dégâts potentiels sont limités ou réversibles, ne laissez pas aux autres l’occasion de dire non. La plupart sont prompts à vous arrêter avant que vous ayez commencé, mais hésitants à se mettre en travers de votre chemin une fois que vous êtes lancé. Apprenez à devenir un fauteur de trouble et à vous excuser quand vous vous plantez pour de bon.

Source : La semaine de 4 heures