Demander pardon, pas la permission

Lancez-vous et justifiez-vous après.

Les gens rejettent des choses sur une base émotionnelle qu’ils peuvent apprendre à accepter une fois le fait accompli. Si les dégâts potentiels sont limités ou réversibles, ne laissez pas aux autres l’occasion de dire non. La plupart sont prompts à vous arrêter avant que vous ayez commencé, mais hésitants à se mettre en travers de votre chemin une fois que vous êtes lancé. Apprenez à devenir un fauteur de trouble et à vous excuser quand vous vous plantez pour de bon.

Source : La semaine de 4 heures