Remise en question permanente

La majorité des gens à travers l’histoire ne croyaient pas à leurs propres capacités, mais au pouvoir d’un dieu tout-puissant. Aux 16es et 17es siècles, cependant, cette attitude pessimiste a commencé à changer. Plutôt que de laisser le progrès dépendre de Dieu seul, les gens ont commencé à penser comment ils pourraient acquérir de nouvelles connaissances pour améliorer la société par la science.
La science repose sur :
1/ Ce que nous croyons savoir pourrait être faux
2/ Observation et outils mathématiques
3/ Le développement de nouvelles technos grâce aux théories

Source : Sapiens: Une brève histoire de l’humanité

Leave a Reply

Your email address will not be published.